ville-anzin.fr, la ville à votre service

mon compte ?
Nouveau : Accédez à vos services en ligne :
Scolaire, état civil, sécurité et centre de loisirs

vie sociale

Trouver un emploi


Le Service emploi œuvre au quotidien pour aider les Anzinois dans leur recherche d’emploi

Le service Emploi-Formation est constitué de 2 personnes : Isabelle Laboureau, responsable du service depuis sa création en 2008, et Christelle Rosolak, agent de liaison. Une conseillère municipale, Nathalie Broquet, est aussi déléguée à l’Emploi.

Le but du service : impulser l’accès ou le retour à l’emploi des Anzinois. Pour cela, tout un travail d’accompagnement doit être effectué en amont, pour faciliter cet accès au monde du travail. Il s’agit de « lever les freins et les difficultés qui tiennent éloignées certaines personnes du marché du travail, témoigne la responsable du service. Chômeurs de longue durée, cumul de difficultés sociales, aucune qualification... Avant de retrouver un emploi, ces personnes doivent être accompagnées pour retrouver peu à peu une certaine stabilité. »

« Avec 23 CAE, 6 emplois d’avenir, 2 adultes relais, 2 contrats d’apprentissage aménagés, la Ville employait en 2014 plus de 30 personnes en contrats aidés, facilitant encore par ce biais l’insertion professionnelle des Anzinois. »


Pour les aider, plusieurs dispositifs existent, comme les chantiers d’insertion ou les contrats d’accompagnement vers l’emploi (CAE). La Ville a également mis en place des clauses sociales d’insertion dans les marchés publics.

Clause d’insertion


Pour lutter contre le chômage et l’exclusion, la commande publique est un levier efficace.
C’est à ce titre que la ville d’Anzin a mis en œuvre depuis plusieurs années déjà des clauses d’insertion dans le cadre de ses marchés de travaux et de voirie. En clair, cela signifie que, lorsqu’elle lance un appel d’offres pour un marché de ce type, les prestataires qui y répondent s’engagent à embaucher une personne en recherche d’emploi (priorité est donnée aux Anzinois), pour un nombre d’heures fixé dans le règlement (5 à 7% du nombre total d’heures de main d’œuvre), chaque fois que la taille, la technicité et les règles de sécurité du chantier le permettent. Ainsi, sur le projet de rénovation urbaine du quartier Carpeaux par exemple, les entreprises ont été soumises à une clause d’insertion. Le but étant que cela débouche à terme pour les personnes embauchées sur un emploi définitif. 35 anzinois ont pu bénéficier de cette clause d’insertion ce qui a permis pour certain de montrer leur professionnalisme ou de monter en qualification.

Chantiers d’insertion avec l’Ageval


Les chantiers d’insertion sont destinés à des personnes sans emploi rencontrant des difficultés sociales et professionnelles particulières. La mairie d’Anzin mène depuis plusieurs années un partenariat avec l’Ageval, une association d’insertion professionnelle.

« Sur Anzin, grâce à l’intervention de la mairie et du service Emploi, 100 anzinois au total travaillent sur des chantiers d’insertion Ageval (bâtiment, peintures, petits travaux de rénovation, propreté urbaine, espaces verts…). »


Par ces chantiers d'insertion, l’Ageval et la mairie travaillent à la remobilisation des salariés et mettent tout en œuvre pour que le passage en contrat aidé agisse comme un levier vers l'emploi durable.

Contrats aidés


Un contrat aidé est un contrat de travail pour lequel l’employeur bénéficie d’aides qui peuvent prendre la forme de subventions à l’embauche, d’exonérations de certaines cotisations sociales ou d’aides à la formation. Ces contrats sont destinés à des personnes en difficultés sur le marché du travail.

En 2014, la mairie d’Anzin embauchait 23 CAE (Contrats d’accompagnement vers l’emploi), 6 emplois d’avenir (contrats d'aide à l'insertion destiné aux jeunes), 2 adultes relais (contrats réservés à des personnes d’au moins 30 ans sans emploi), 2 contrats d’apprentissage aménagés (réservés aux jeunes travailleurs reconnus handicapés). Suivies et accompagnées, ces 31 personnes qui travaillent dans les différents services techniques de la ville, ont la possibilité de suivre des formations spécifiques en lien avec la Maison de l’emploi et le CNFPT organisme interne de la fonction publique territoriale.

Un exemple de partenariat réussi avec la Boussole


La Boussole est un restaurant citoyen qui a ouvert ses portes en décembre 2014, dans le centre-ville d’Anzin. Il s’agit d’une structure commerciale traditionnelle (SAS), conventionnée par l’Ajar (Association pour la Justice, l’Accueil et la Réinsertion), avec une finalité sociale : l’insertion professionnelle. Grâce à un partenariat fructueux avec le service emploi et l’Ajar, sur les 4 personnes embauchées en CDDI (Contrat à durée déterminée d’insertion), 3 sont Anzinoises.

Encadré


Le service Emploi-Formation en chiffres
1200 CV dans la CVthèque
550 personnes reçues chaque année
500 emplois impulsés par le service de 2008 à 2014


Permanences de Nathalie Broquet


Venir le lundi matin à partir de 8h45 à l'accueil de la mairie pour obtenir un rendez-vous le vendredi après-midi.

28
Mai
2017

15h00
02
Juin
2017
02
Juin
2017

14h00
03
Juin
2017
03
Juin
2017

10h30
03
Juin
2017

15h00
Rejoignez-nous sur Facebook Suivez-nous sur Twitter